La Datcha – Agnès Martin-Lugand

Un immense merci à Marion des éditions Michel Lafon pour l’envoi de cet ouvrage!

RÉSUMÉ :

 » L’homme venait de me déposer dans un décor de rêve, dont je n’aurais même pas soupçonné l’existence. L’hôtel en lui-même était imposant, majestueux ; les pierres, les grands volets, les immenses platanes tout autour de la cour, la fontaine couverte de mousse qui lui conférait un aspect féerique. Je ne tiendrais pas deux jours, je n’étais pas à ma place. Devais-je fuir immédiatement, retrouver ma vie d’errance dont je connaissais les codes, où je savais comment survivre, ou bien rester et tenter ma chance dans ce monde inconnu, étranger, mais qui exerçait sur moi une attraction aussi soudaine qu’incontrôlable ? « 


MON AVIS :

Mon rendez-vous annuel avec Agnès Martin-Lugand a eu lieu avec la sortie de son nouveau roman.

C’est sans surprise que je vous annonce avoir adoré « La Datcha »…! Un joli coup de cœur pour ce coin de paradis provençal, pour notre héroïne et ses acolytes…

Dans ce roman, nous faisons la rencontre d’Hermine, une jeune femme en détresse qui va avoir la chance de croiser la route de Jo. Grâce à la bonté de cet homme et de son épouse Macha, Hermine va s’installer à la Dacha et y travailler… Ce qui ne devait durer que 6 mois est encore d’actualité 20 ans plus tard…

L’auteure nous offre une histoire touchante dans laquelle il est question d’amour, de famille, de traditions et d’héritage… Mais également de non-dits et de mensonges… De secrets du passé qui portent un poids sur le présent…

La plume d’Agnès Martin-Lugand nous transporte une fois de plus et nous voilà en complète immersion dans ce charmant cocon provençal. Nous goûtons aux merveilleuses ravioles au pesto de Charly, nous parcourons les étagères de la bibliothèque de Macha, nous prenons un bain de soleil sur la terrasse du moulin, nous dansons avec ivresse lors de la fête annuelle de la Datcha. Ce havre de paix, aussi chaleureux que festif, est bien plus qu’un simple hôtel… C’est un endroit magique qui a une âme et dans lequel on se sent en famille.
Et ces personnages… On s’y attache… Instantanément. Ils m’ont bouleversée et m’ont faite pleurer… Beaucoup. J’ai versé mes premières larmes après seulement une trentaine de pages, c’est dire…!
La magie de l’auteure a encore frappé. Elle a, une nouvelle fois, manié les émotions comme personne, avec brio !

J’aurais aimé ne pas quitter cet endroit, j’aurais tant voulu que cela dure encore…

La Datcha est un roman rempli de chaleur et d’espoir qui a su trouver une place dans mon cœur !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s